27 oct

Faut-il mieux investir dans un bien immobilier d’une petite ou d’une grande surface dans le Morbihan

Geräumiges Schlafzimmer mit Doppelbett

Vous êtes prêt à vous lancer dans l’investissement locatif dans le Morbihan ? Parfait ! Maintenant, vous devez choisir entre une petite ou grande superficie ? Est-il plus intéressant de devenir propriétaire de deux studios ou d’un grand 3 pièces ?

Petite surface, un rendement élevé
Bien sûr, pour les petits budgets, la réponse est claire. De plus, l’atout du studio est son rendement élevé – soit entre 5 et 7 % – bien loin devant celui des grandes surfaces. Qu’en déduire ? Une des règles de l’investissement locatif rentable est d’acheter une petite surface, le plus souvent pour la louer à des étudiants.

Des locataires qui défilent
L’inconvénient de louer de petites surfaces concerne le roulement des locataires qui s’avère élevé. Ce défilé de locataires comporte deux risques pour le propriétaire. D’abord, entre chaque locataire, le logement reste souvent vide quelques jours ou semaines, soit un manque à gagner qui va grignoter la rentabilité. Ensuite, ces changements dégradent le bien. Il faudra donc envisager un budget pour assurer un entretien régulier et une remise en état.

Des locataires réguliers et bons payeurs
Sachez qu’à l’inverse du studio, la grande surface offre une moins grande rentabilité. Comptez entre 3 et 5 % par an pour un grand logement. Mais les locataires de maison ou de grands appartements sont assez fidèles. Ce sont souvent des ménages avec enfants. Ils sont la plupart du temps deux actifs pour régler le loyer chaque mois. Cette situation diminue donc les risques d’impayés.
Enfin, la pénurie des grands logements sur le marché locatif est à votre avantage. Vous n’aurez, en principe, pas de problèmes pour trouver preneur. Sachez néanmoins que le temps de relocation d’une grande surface est plus long que pour un studio. À la revente, le manque de grandes surfaces disponibles sur le marché vous permettra aussi de le vendre à un bon prix.

C.V. / Bazikpress © Robert Kneschke

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée